La Retraite en cabane

UNE FAÇON DE POURSUIVRE LE VOYAGE

Cinq jours pleins dans sa cabane pour écrire loin du monde,
au cœur d’un lieu magique dans un coin reculé de la Drôme.

C’est une sorte de noblesse que celle d’accompagner quelqu’un sur son chemin d’écriture, de le regarder s’avancer au devant de sa propre langue, prendre possession de son pays, en élargir les frontières, en découvrir les spécificités, la géographie particulière, le paysage unique; le regarder l’habiter, s’y enraciner progressivement au fur et à mesure du chemin. Oui, une noblesse.

Le travail des ateliers m’a conduit à proposer à chacun de venir se retirer pour écrire au  cœur de lui-même, chacun dans sa cabane, en retrait, loin du désordre du monde.

La cabane du bosquet

En cinq jours de travail intense, on progresse souvent davantage qu’en trois semaines de vie « ordinaire ». Ceux qui désirent aller au bout d’un manuscrit ou écrire en renouant avec l’essentiel, peuvent ainsi chausser leurs bottes de sept lieues et franchir des montagnes…

COMMENT SE DÉROULE UNE RETRAITE?
La retraite se déroule sur cinq  jours.
L’arrivée se fait le dimanche soir pour une mise au travail dès le lundi matin, avec un départ le samedi matin suivant.
La lecture attentive de chaque manuscrit effectuée au préalable, permet un travail concret et immédiat sur le texte.

Chacun écrit dans sa cabane et peut venir partager, à tout moment, selon l’avancée de son travail, ses doutes, ses questions, lors d’un dialogue impromptu en tête-à-tête ou à l’occasion d’un repas, avec le groupe. Je suis là en permanence sur place, disponible pour répondre aux demandes personnels de chacun.

Pendant la session d’écriture, les rendez-vous personnels centrés sur le texte et la personne – qui ne sont jamais séparés – alternent avec les retrouvailles à plusieurs.

Les manuscrits sont à envoyer au plus tard un mois avant la retraite afin que je puisse avoir le temps de lire chacun d’entre eux, dans le détail, pour rendre optimum les cinq journées de travail.

Chaque groupe ne dépasse pas 6 personnes afin que l’écoute et la disponibilité soient pleines et entières.

LE LIEU
Les retraites se déroulent dans la Drôme.
Le Présent simple
nous accueille au cœur de son cirque de nature, dans ses cabanes singulières.
Il y a six cabanes et un petit gîte.
Chacune d’entre elle a été conçue afin de favoriser le travail intérieur de ses habitants. Chacune d’entre elles possède ses contraintes et ses merveilles.

La cabane en terre
Construite avec de la terre, de la paille, du chanvre et des branchages issus des arbres locaux, elle évoque à la fois le cocon où se retirer et la matrice d’où renaître. Séjourner en son sein, c’est accepter de se faire materner par la Terre, de retourner à l’utérus-mère en lien avec le ciel.
Petite, très bien isolée, elle nettoie autant qu’elle absorbe et évacue. Sa porte, en forme de mandorle, incarne le passage qui permet d’harmoniser le dedans/dehors.

La cabanes sous les étoiles

Entièrement en bois (issu des arbres locaux) elle a été construite en harmonie avec le nombre d’or selon la forme du zonoèdre.
« Un zome est une forme géométrique composée de losanges agencés en double spirale, dont la trame se veut harmonieuse. »  Le nombre pair de zomes créé une atmosphère de paix, de méditation, de soin. Ouverte sur le ciel, elle vise à faire de son habitant un homme ayant les pieds dans la terre et la tête dans les étoiles.

La cabane du trappeur
A moitié en bois et en toile, elle est à la fois protectrice en même temps que  proche de la nature. C’est la plus haute de toutes, qui domine le site de sa terrasse en bois. Solidement enracinée dans la terre, elle permet d’être en contact avec le bruit des oiseaux, le vent, la pluie…

La cabane du bosquet

Montée sur des pilotis de bois, c’est sans doute la plus intériorisée de toutes les cabanes. Conçue entièrement en bois et isolée en laine de bois, elle favorise le repos.

La Tente inuit

Matricielle par sa forme ronde, elle met en contact direct avec l’essentiel de la nature. Sa toile, à la manière d’une double peau, offre la possibilité de vivre à même la nature, faisant renouer son habitant avec cet essentiel que le citadin ont oublié. Un voyage en nudité et en simplicité.

 

 

Le Tipi

Sa forme ronde au sol et ses pics de bois verticaux élancés vers le ciel, permettent un rééquilibrage masculin/féminin.
L’espace où il est posé émet des ondes telluriques particulièrement favorables. Son ouverture vers le ciel, qui laisse passer l’air, offre un contact intime avec la nature.

Le gîte
Attenant à la maison commune, il est conçu avec davantage de commodités pour ceux qui souhaitent à la fois bénéficier de la beauté du site sans rencontrer trop d’inconfort.
Avec sa douche et ses toilettes personnelles, c’est le plus « classique  » des hébergements.

La maison commune
La grande salle de travail de la maison commune, le jardin, les cabanes ou leurs abords, offrent différents lieux et recoins où s’isoler pour écrire en toute tranquillité.

ACCÈS
En Train : direct depuis Paris, Lyon, Marseille pour Montélimar ou Valence (Gare TGV). Possibilité de relais en taxis au prix des transports en commun grâce au service Transdrôme à partir ou vers ces gares.
(Réservation à La Poste de La Motte-Chalancon 24 h à l’avance)
Tél. 04 75 27 20 00
Autres gares : Die, Luc-en-diois.

En voiture : Cornillon sur l’Oule

Plan d'acces Cornillon

REPAS
Les repas sont végétariens et se prennent sur place, dehors ou à l’intérieur selon la saison. Ils sont préparés avec des produits frais issus des petits producteurs locaux par une cuisinière qui prend soin. Vin à volonté.

HÉBERGEMENT
L’hébergement se fait en cabane individuelle : literie grand confort, électricité solaire et poêle à bois.
Salles de bains et toilettes sèches séparés.
Il y a deux douches et un toilette dans la maison commune ainsi que des toilettes sèches proches des cabanes.

Les Sessions
Les dates des retraites à venir seront en ligne très bientôt. Merci de votre compréhension.

TARIFS
Accompagnement : 100 € par jour, soit 500 € pour 5 jours, le travail sur les manuscrits en amont étant inclus dans ce prix.
Hébergement en pension complète végétarienne : 60 € par jour en cabane individuelle soit 360 € pour 5 jours pleins et 6 nuits.

INSCRIPTION
L’inscription se fait par courrier à l’adresse postale suivante :

« En vivant, en écrivant »
7, Chemin du Lavoir
26220 DIEULEFIT

L’inscription est validée avec l’envoi des arrhes, 200 € (restant acquis en
cas d’annulation de votre part deux mois avant la retraite).
Les chèques sont à adresser à l’ordre de l’association « En vivant, en écrivant ».

Le règlement du solde de la retraite et de la pension complète se fait sur place.
Possibilité de payer en plusieurs fois.

Pour tous renseignements supplémentaires, merci de vous adresser par mail à
envivant.enecrivant@free.fr ou par téléphone au 06 67 63 81 06.