Laurence Nobécourt

« Lire, écrire, c’est coudre un livre après l’autre les morceaux d’une tunique fabuleuse pour s’en aller, joyeux, vers sa propre mort.
Cette laine de mots, c’est sur son propre dos que l’écrivain la tond. Son verbe est passé par son corps. Il
connaît ce qu’il avance. Il le connaît dans sa chair où se tient la mémoire de l’espèce. Il n’y a pas de littérature sans corps. »
L’Usure des jours
, Grasset, 2009.

A paraître : - La Vie spirituelle, roman, mars 2017, Grasset.
- Sur le divan,
les écrivains racontent les mystères du corps parlant
Ouvrage collectif, janvier 2017, éditions Stilus.

Quelques dates

1968 – Naissance à Paris
1994 – Naissance de sa fille et publication de La Démangeaison.
2004 – Naissance de son fils
2007 – Déménagement dans un village de la Drôme
2012 – Création des ateliers d’écriture « En vivant, en écrivant »
2013–  Retrouve son prénom d’origine, Laurence.

 

 Photo de France Keyser